Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
Tu ne tueras point

J'attendais Mel Gibson au tournant. Si Braveheart est un film culte et Apocalypto (son dernier film qui date de 10 ans déjà) s'avérait un bon divertissement, la Passion du Christ était une purge. Aussi, avec un titre tiré de la Bible (pour le titre français, tout du moins), je m'inquiétais légitimement. Fort heureusement si la religion est présente, cela reste suffisamment soft pour que ce soit digeste. La première partie, assez romantique est agréable à suivre. Teresa Palmer, l'actrice de Warm Bodies qui tombait amoureuse d'un zombie, est ici d'un charme fou. Et Andrew Garfield joue très bien l'imbécile heureux. Bien sûr le choc reste cette impressionnante deuxième partie, la guerre sur le champ de bataille, d'une violence à couper le souffle. On pourra trouver à redire en estimant à juste titre qu'il y a une complaisance à montrer une violence sordide avec moults détails, ce qui est malheureusement une habitude du réalisateur. Mais le spectateur est hébété par cette violence à l'état brut, un peu comme si on était nous-même sur le front (encore que la violence m'apparaît probablement exagérée). Et le frisson survient à la fin lorsque les authentiques survivants viennent attester de la véracité de l'acte héroïque de cet infirmier.

Genres : DrameGuerreHistorique - Durée : 2H19 mn

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog