Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
Le passé

Asghar Farhadi nous refait le coup d'Une séparation, son précédent film. Le réalisateur a une nouvelle fois choisi de ne pas appuyer son propos d'une quelconque musique, il compense par l'excellence dans sa direction d'acteurs, rendant le résultat magistral : les acteurs sont tous formidables, jusqu'aux enfants, criants de vérité (même si le cinéma impose inévitablement des codes, un rythme plus lent que celui d'une vraie vie). Chaque acteur est mis en valeur, et personne n'a plus de tort que les autres. Tous essaient de réagir face au drame qui prend forme  au fur et à mesure, de rebondissement en rebondissement (comme pour Une séparation, on pourrait presque parler d'un thriller familial, car le drame ne se dévoile que progressivement). Tout est finement mis en scène, des ressentiments des enfants à l'égard d'une nouvelle union, à la cohabitation imposée d'un nouveau compagnon avec son prédécesseur. Il en ressort une histoire riche et poignante, qui ne cessera pas de nous interroger sur la manière de réagir en fonction du rôle qu'on serait amener à vivre. Il n'y a pas de comportement idéal, juste des personnages comme vous et nous, qui font ce qu'ils peuvent face aux événements.

Titre original : LE PASSE (Iran)
Genre : Drame - Duree : 1H40 mn

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog