Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #j'aime catégorie

Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
La planète des singes - Suprématie

La planète des singes, c'est un univers qui a marqué mon enfance. Le film de 1968 avec Charlton Heston n'est plus regardable aujourd'hui (trop mal vieilli), mais a marqué mon esprit à tout jamais. C'est dire si le désappointement fut grand avec le remake de Tim Burton. Dix ans après Tim Burton, Rupert Wyatt a initié une prélogie avec un succès critique, sans rencontrer pour autant ma complète adhésion (mais c'était déjà mieux que Tim Burton). Contre toute attente, le deuxième épisode, réalisé par Matt Reeves, le réalisateur de Cloverfield, m'avait franchement emballé. On y retrouvait cette réflexion sur l'espèce humaine, réflexion qui parait inévitable quand on adapte l'oeuvre de Pierre Boule.

Dans ce troisième et dernier épisode de la prélogie, qui crée des ponts avec le film de 1968, c'est à nouveau Matt Reeves aux manettes, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il fait encore mieux que dans l'épisode précédant. Toute forme de manichéisme étant prohibé en adaptant la Planète des Singes, le film s'en sort à merveille et fait réfléchir. C'est assez rare d'avoir un blockbuster avec un minimum de profondeur. On s'attache réellement aux singes et leur histoire nous touche. Le réalisateur prend son temps pour raconter son histoire, et laisse ainsi vivre ses personnages. Et, surprise, malgré la noirceur du propos, cet épisode nous livre quelques scènes drôles et fort bienvenues pour alléger le propos sans le polluer.

Bien sûr, le film n'est pas parfait. Quelques larmes sont en trop, il n'y avait pas besoin de ça pour comprendre, les regards des singes étant extraordinairement expressifs. Il y a également cette avalanche finale qui semble expédier trop rapidement le sort de l'humanité. Le choix du virus pour expliquer pourquoi les hommes perdent le langage dans le film de 1968 n'est pas très subtile non plus, quand on y repense. Enfin, même si le film n'est pas manichéen, l'espèce humaine a souvent le mauvais rôle alors qu'on aurait aimé que le réalisateur aille jusqu'au bout de cette logique non manichéenne. Mais il a bien d'autres facilités qui sont adroitement évitées. Et c'est faire la fine bouche face à un blockbuster captivant de bout en bout.

 

Genres : AventureScience-FictionAction - Durée : 2H20 mn

Voir les commentaires

Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
Dunkerque

Pour ce moment d'histoire, Nolan a décidé de ne pas vraiment raconter les évènements ou le contexte (on ne verra d'ailleurs jamais d'allemands) mais la survie par la fuite à travers trois histoires singulières. Il y sera souvent question de naufrage (Titanic n'est pas bien loin dans nos esprits), et le moins que l'on puisse dire c'est qu'on est embarqué.

La puissance visuelle de l'oeuvre de Nolan est particulièrement évocatrice, soutenue par une bande son prenante. Le parti pris de raconter trois histoires en simultané, mais sur une durée différente (la plage de Dunkerque sur une semaine, le bateau d'un civil britannique parti sauver ses compatriotes sur une journée, et des spitfires venant soutenir l'évacuation sur une heure) est assez audacieux, quoique portant parfois à confusion. 

On pourra toujours noter quelques défauts, des dogfights parfois à l'arrêt (mais pourquoi ne tire-t'il pas ?) et surtout une exagération dans l'héroïsme et le patriotisme (applaudissements exagérés lorsque les bateaux civils arrivent sur les côtes françaises, l'avion en panne qui sauve la plage de Dunkerque).

Une intense séance du cinéma.

 

Un film de Christopher Nolan avec Tom Hardy, Mark Rylance, Kenneth Branagh
Titre original : DUNKIRK
Genres : Drame, Action, Historique - Durée : 1H46 mn

Voir les commentaires

Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
Baby Driver

Baby Driver, c'est un peu en quelque sorte le pendant fun de Drive. Ansel Elgort, éternel visage d'adolescent déjà vu dans Nos étoiles contraires ou Divergente, remplace Ryan Gosling dans le rôle du conducteur. Pour le reste, le traitement est diamétralement opposé. La bande son rythme littéralement l'action, des essuie-glaces aux coups de feu et les courses poursuites en jettent plein les yeux, quoique moins classieuses que celles de Drive. Il n'y a pas la noirceur que je recherche dans ce genre de film, mais j'avoue ne pas avoir boudé mon plaisir. Entre quelques répliques biens senties et les courses poursuites réussies, j'y ai trouvé mon compte.

 

Un film d'Edgar Wright, avec Ansel Elgort, Lily James, Jamie Foxx
Titre original : BABY DRIVER
Genres : Policier, Action - Durée : 1H53 mn

Voir les commentaires

Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
Loue-moi !

L'idée de départ est du déjà vu (on pense notamment à l'arnacoeur, ou même à alibi.com plus récemment), mais cette comédie romantique est divertissante et permet de retrouver une Déborah François toujours aussi rafraichissante.

 

Un film de Coline Assous et Virginie Schwartz avec Deborah François, Alison Wheeler et Charlotte De Turckheim.
Titre original : LOUE-MOI !
Genre : Comedie - Durée : 1H28 mn

Voir les commentaires

Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
Les hommes du feu

Après les vignobles avec Klapisch, c'est un autre monde qui nous est offert par Pierre Jolivet, celui des hommes du feu. La fabuleuse Emilie Dequenne y est pour beaucoup dans ce film très plaisant qui nous fait vivre le quotidien des pompiers. Il y a peut-être une portée un peu trop documentaire, car le réalisateur n'a enrichi le film que d'une histoire minimaliste mais le charme agit. Après avoir voulu être viticulteur grâce à Klapisch, je veux désormais être pompier !

 

Un film de Pierre Jolivet avec Emilie Dequenne, Roshdy Zem et Michael Abitboul.
Titre original : LES HOMMES DU FEU
Genre : Drame - Durée : 1H30 mn

Voir les commentaires

Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
Conspiracy

Conspiracy (Unlocked pour le titre original, faudra m'expliquer pourquoi changer le titre original par un autre titre anglais ...) est une sorte de Jason Bourne au féminin. Une once de thriller d'espionnage plutôt captivant et une bonne part d'action en font un spectacle divertissant. On pourra tiquer sur Orlando Bloom (acteur rarement convaincant) ou sur les raisons qui motive le méchant de l'histoire, cela reste un bon film de genre qui se reverra probablement avec plaisir.

Genre : Thriller - Durée : 1H38 mn

Voir les commentaires

Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
De toutes mes forces

Pour son premier long métrage, le réalisateur s'est apparemment inspiré de son parcours personnel pour délivrer un très beau portrait réaliste d'un enfant qui a tout pour réussir mais qui devient un "enfant de la DDASS" comme on disait à mon époque. Portrait d'un enfant certes mais portrait pluriel, puisque ce sont tous ces enfants de la DDASS que l'on découvre On s'attache vraiment à tous les membres de ce foyer de l'aide sociale à l'enfance, qu'ils soient loubard, rappeur ou travailler studieux. C'est un film salutaire qui nous fait voir ces adolescents sous un autre regard. Yolande Moreau est dans un rôle qui lui va parfaitement, accueillant avec bienveillance ces jeunes ados.

Genre : Drame - Durée : 1H38 mn

Voir les commentaires

Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
Rock'n roll

Guillaume Canet fait preuve de beaucoup d'auto-dérision dans ce film qui raconte plus ou moins sa vie, ou comment ce jeune acteur prometteur est devenu un quadra. Je ne croyais absolument pas à ce film, mais Canet a du talent. La parodie de sa vie est drôle et caustique, fous rires garantis. Un bémol sur la fin, où à force de chirurgie esthétique, cela se rapproche de la farce plutôt que de l'humour grinçant.

Titre original : ROCK'N ROLL
Genre : Comedie - Durée : 2H03 mn

Voir les commentaires

Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
Papa ou maman 2

Après le joli succès de Papa ou maman, la suite arrive rapidement laissant craindre le pire. Il n'en est rien. La comédie marche parfaitement, toujours aussi féroce et caustique. Elle est même moins polluée par les grandes scènes de ménages dévastatrices pour le décor, où tout valdinguait. En cela, ce second épisode est finalement encore plus réussi que le premier, chose peu fréquente.

Genre : Comedie - Durée : 1H26 mn
Titre original : PAPA OU MAMAN 2 (France)

Voir les commentaires

Publié le par Jocelyn
Publié dans : #J'aime
Sully

C'est fou comme Tom Hanks aligne les bons films. Et on pourrait presque dire la même chose de Clint Eastwood à la réalisation. Ici, l'histoire se base sur un fait divers, l'amerissage réussi d'un avion de ligne sur l'Hudson. Mais ce n'est pas un simple film catastrophe comme on en voit tellement dans le cinéma américain. On a vraiment l'impression d'y être et on se met à la place du pilote, jugé pour quelques minutes de vol qui efface toute une carrière.

Un film de Clint Eastwood avec Tom Hanks
Titre original : SULLY
Genres : Biopic, Drame - Durée : 1H35 mn

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog